Communiqué de presse

16.12.2020 – Un cadre décisif pour l’avenir de la Suisse et de la #NextGenerationCH

Berne, le 16 décembre 2020 – Alors que les Chambres fédérales débattent de l’accord institutionnel, le Nomes et plusieurs élu∙es du PS, des Vert∙es, des Vert’libéraux, du PDC et du PLR le rappellent : l’accord institutionnel est avant tout une source d’opportunités – un cadre décisif tant pour notre avenir que celui de notre pays et de la #NextGenerationCH.

La Suisse est européenne. Elle est géographiquement située au cœur de l’Europe et ses quatre langues nationales en font un carrefour multiculturel. Depuis des siècles, ses liens étroits avec les pays voisins ont joué un rôle déterminant dans son histoire. Notre économie est fortement intégrée dans le tissu européen et nos habitants étroitement liés aux pays qui nous entourent. La réciproque est vraie : plus de 470’000 Suissesses et Suisses vivent dans les Etats membres de l’UE.

Avec un accord institutionnel, nous mettons en place un cadre décisif, tant pour l’avenir de notre pays que pour celui des générations futures. De nouveaux accès au marché pourront être négociés (par exemple en matière d’électricité, de santé ou de culture). Dans un monde qui affronte de nouvelles épreuves, la coopération à l’échelle de notre continent est devenue vitale. Cela vaut également pour la Suisse. La conclusion d’un accord institutionnel permettra de nouveaux échanges et l’intensification des coopérations, dans l’intérêt commun des parties prenantes.

Ainsi, le Nouveau mouvement européen Suisse (Nomes) s’engage pour une coopération avec les Etats membres de l’UE tournée vers l’avenir. La conclusion d’un accord institutionnel avec l’Union européenne permettra de sécuriser la voie bilatérale et de garantir la poursuite de l’intégration européenne de notre pays. Il en va de la réussite de la Suisse et de ses habitant∙es, à court et long terme. Nous sommes Européen∙nes.