Communiqué de presse

17.01.2020 – A l’Albisgüetli, ouvrons nos chemises armailli: nous sommes Européen·nes!

Berne, le 17 janvier 2020 – Le Nouveau mouvement européen Suisse (Nomes) a lancé l’automne dernier sa campagne NOUS, EUROPÉEN∙NES. Ce soir, à l’Albisgüetli, à quatre mois du vote sur l’initiative de résiliation, il rappelle haut et fort que nous ne devons pas apprendre à devenir Européen∙nes. Il nous faut simplement ouvrir nos chemises armailli et réaliser que nous l’avons toujours été.

Depuis des décennies, le récit européen est façonné par la politique de l’UDC. Lors de sa réunion de l’Albisgüetli du 17 janvier, l’Europe a été une fois de plus dans la ligne de mire des populistes de droite. Il est temps de faire de la place dans l’esprit des gens pour un nouveau récit européen. Il est temps de défendre ce en quoi nous croyons!

En effet, notre quotidien est marqué par l’ouverture des frontières avec l’Union européenne, par des échanges scolaires et estudiantins, par le libre choix du lieu de travail et de résidence, par des projets de recherche conjoints et un libre-échange au niveau économique. Nous avons la possibilité de travailler avec succès dans toute l’Europe que ce soit en tant qu’entrepreneur, musicienne, cinéaste, scientifique. Au niveau personnel, nous pouvons tomber amoureux et emménager avec notre conjoint∙e dans toute l’Europe. En bref: nous sommes Européen∙nes!

Avec son initiative de résiliation, sur laquelle nous voterons le 17 mai prochain, l’UDC remet cela en question et veut provoquer un Swissxit en mettant en jeu:

  • Notre liberté de travailler, voyager, aimer, étudier, vivre là où nous le voulons;
  • Notre prospérité économique et la bonne marche de nos PME;
  • Notre excellence scientifique et notre capacité de recherche et d’innovation.

L’initiative de résiliation de l’UDC doit échouer dans les urnes et l’avenir européen de la Suisse être préservé. «Nous, Européennes et Européens, devons aujourd’hui et non demain nous engager pour un avenir européen commun» plaide François Cherix, coprésident du Nomes.

Plus d’information sur l’action et la campagne