Communiqué de presse

17.01.2022 – Enfin, rediscutons des questions institutionnelles !

Berne, le 17 janvier 2022 – Plusieurs partis politiques ont récemment fait part de réflexions et de propositions au sujet de l’avenir de la politique européenne de la Suisse. Le Mouvement européen salue le fait que les questions institutionnelles sont à nouveau au cœur des discussions. Huit mois après l’abandon de l’accord institutionnel, des propositions concrètes doivent dorénavant être formulées afin de sortir rapidement la Suisse de son isolement.

Ces dernières semaines, plusieurs partis politiques ont partagé leurs réflexions et positions sur l’avenir de la politique européenne de la Suisse. Leur point commun ? Le constat que toute avancée ne se fera qu’en réglant les questions institutionnelles laissées en suspens. Le Mouvement européen Suisse salue cette prise de conscience et le retour des questions institutionnelles au cœur des discussions.

En abandonnant l’accord institutionnel, le Conseil fédéral a provoqué la relégation de la Suisse au statut d’Etat tiers, ayant alors pensé – à tort ! – que la poursuite d’une voie bilatérale statique était encore possible. Huit mois après, il ne fait plus aucun doute : le gouvernement a fait une grave erreur de jugement ! Etroitement imbriquée dans le tissu européen, la Suisse ne peut être pensée hors de l’Union européenne. Elle se doit dès lors de retrouver urgemment le chemin d’une politique européenne constructive et tournée vers l’avenir.

Pour ce faire, des propositions concrètes doivent dorénavant être formulées. Ainsi, dans l’immédiat, aucune variante permettant de répondre aux questions institutionnelles ne doit être écartée. « Qu’il s’agisse d’une participation à l’Espace économique européen ou d’une adhésion à l’Union européenne, chaque option mérite d’être étudiée et discutée », souligne Eric Nussbaumer, président du Mouvement européen.