Communiqué de presse

23.04.2021 – Ne fermez pas la porte – signez l’accord clé!

Berne, le 23 avril 2021 – Le président de la Confédération Guy Parmelin était aujourd’hui à Bruxelles. Le Nouveau mouvement européen Suisse (Nomes) reste d’avis qu’il est grand temps pour le Conseil fédéral de prendre en considération les propositions de compromis sur la table et de signer l’accord institutionnel – un accord clé pour l’avenir de la Suisse.

Le président Guy Parmelin a rencontré ce matin à Bruxelles la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen pour discuter de l’accord institutionnel. Des solutions de compromis permettant de clarifier les points litigieux sont sur la table. Le Conseil fédéral doit dorénavant les considérer avec attention et trouver rapidement un accord avec l’Union européenne. «La porte reste ouverte», a déclaré aujourd’hui la Commission européenne. Il serait inacceptable que le Conseil fédéral décide par lui-même de la fermer.

Le Nomes rappelle que l’accord institutionnel est la clé pour l’avenir de la Suisse:

  1. La clé pour garantir l’accès au marché commun européen;
  2. La clé pour de nouveaux accords et une intégration européenne renforcée;
  3. La clé pour affronter les grands défis d’aujourd’hui et de demain.

Pour la Suisse, la poursuite de l’intégration européenne ne concerne pas uniquement le présent – il s’agit avant tout d’une question d’avenir. «La conclusion de l’accord institutionnel n’est qu’une étape – celle-ci permet toutefois de sécuriser la voie bilatérale et d’assurer la poursuite de l’intégration européenne de notre pays», souligne Eric Nussbaumer, président du Nomes.