Communiqué de presse

24.10.2019 – Lancement de la campagne «Nous, Européen∙nes»

Berne, le 24 octobre 2019 – Nous n’avons pas de temps à perdre: le débat sur le futur des relations entre la Suisse et l’Union européenne doit impérativement être relancé. Au vu de sa nouvelle composition, le Nouveau mouvement européen Suisse (Nomes) espère du Parlement une politique européenne enfin dynamique et courageuse.

Le débat sur l’avenir européen de la Suisse doit urgemment être relancé, après une campagne électorale durant laquelle il a été escamoté malgré son importance. Il nous faut dorénavant oser prendre de courageuses décisions afin de garantir le maintien de bonnes relations entre la Suisse et l’Union européenne et de développer l’intégration. Ainsi, le Nomes lance cette semaine encore sa campagne «Nous, Européen∙nes». L’initiative de résiliation de l’UDC doit échouer dans les urnes et l’avenir européen de la Suisse préservé. Plus d’information à ce sujet sur notre.europe.ch.

Nous sommes convaincus qu’au sein du Parlement, dans sa nouvelle composition, des alliances en matière de politique européenne et des décisions en faveur d’une réelle ouverture vers l’extérieur seront possibles. Le revers important subi par l’europhobe UDC – avec une perte de douze sièges au Conseil national –, la victoire des partis écologistes, ainsi que l’entrée aux Chambres de nombreuses femmes et de jeunes élu∙es créent un nouveau contexte politique. Ce changement de paradigme permet d’espérer une Suisse ouverte, progressiste et consciente du rôle clé que joue l’Union européenne dans l’avenir de son propre continent