À propos > Histoire

1998-de nos jours: un engagement en faveur de l’adhésion

PILIER D’UNE POLITIQUE EXTÉRIEURE D’OUVERTURE

Le Nomes s’est engagé activement lors de quatre votations populaires sur des rapprochements bilatéraux avec l’UE, défendant des positions clairement pro-européennes. Il s’est ainsi fait le porte-parole des citoyen-ne-s pro-européens, sans qui, et cela reste valable aujourd’hui encore, aucune politique européenne d’ouverture ne peut obtenir de majorité. Avec son engagement en faveur de l’ONU, le Nomes a également contribué à établir un précédent de haute importance pour le combat européen. En 2014, deux campagnes ont été menées par le Nomes: celle contre l’intiative « contre l’immigration de masse » (malheureusement perdue) et celle contre « Ecopop » (largement gagnée). Le 9 février 2014, une nouvelle ère de politique européenne a débuté. En effet, les accords bilatéraux ont été irrémédiablement remis en cause et de nouvelles relations avec l’UE doivent être construites. En conséquence, nombreux sont ceux qui ont vu le Nomes comme la solution et près de 20% de nouveaux membres ont été accueillis en 2014. Si les autorités suisses ont depuis trouvé une loi d’application permettant de préserver les accords bilatéraux, la question de fond – nos relations avec l’UE – n’est de loin pas réglée. S’engageant pour que les autorités suisses clarifient cette question fondamentale, le Nomes continue donc de jouer un rôle central sur la scène politique suisse.

 

VIPS POUR L’ADHÉSION

Durant ses dix-neuf années d’existence, le Nomes a amené un nombre considérable de personnalités politiques, économiques, scientifiques et culturelles ainsi que de représentants des collectivités publiques à se déclarer ouvertement en faveur de l’adhésion. Rappelons à ce titre la campagne pour «Oui à l’Europe!» et le manifeste pour l’ouverture de négociations d’adhésion. En 2014, les Etats Généraux européens ont réuni près de 200 personnes, dont de nombreuses personnalités du monde politique et universitaire. 

 

SOUTIEN ÉLECTORAL AUX POLITICIEN-NE-S PRO-EUROPÉEN-NE-S

Au-delà des votations, les élections – fédérales ou cantonales – ont toujours été mises à profit par notre organisation pour mettre en valeur les candidates et les candidats pro-européens. Le «label europe», lancé lors des élections fédérales de 2003, a compté plusieurs centaines de porteurs de tous bords politiques. L’Europe reste ainsi un thème hautement émotionnel, ce que confirment par ailleurs les chiffres de participation aux scrutins liés à la politique européenne. Lors des élections fédérales, le Nomes s’est activement engagé dans le soutien des candidats pro-européens et en faveur d’une politique d’ouverture et d’intégration.

 

DÉFENSE DES INTÉRÊTS DES PRO-EUROPÉEN(NE)S

Le Nomes se positionne comme un acteur compétent et crédible sur la scène fédérale, par l’intermédiaire du Groupe interparlementaire Suisse-UE, en entretenant des liens étroits avec ses partenaires de la société civile et en participant de manière critique aux procédures de consultation du Conseil fédéral.

 

SENSIBILISATION DES JEUNES

La yes, organisation des jeunes du Nomes, s’engage avec enthousiasme et de dynamisme pour sensibiliser la jeunesse suisse aux questions européennes. Avec ses projets «europe@school» et «challenge europe», elle permet aux jeunes d’appréhender l’UE par l’expérience directe et le contact personnel.

 

DIFFUSION DES VALEURS EUROPÉENNES EN SUISSE

En complément à son travail de conviction, le Nomes a encouragé la propagation des valeurs européennes de solidarité, de pluralisme et de fédéralisme auprès de l’opinion publique. Il a su profiter, pour ce faire, de la journée européenne du 9 mai – décernant notamment un «Prix Europe»- et de certaines commémorations historiques telles que les 200 ans du Congrès de Vienne. Le Nomes organise aussi chaque année une Tournée européenne dans toute la Suisse, organisant à chaque étape des évènements visants à faire réfléchir la population à nos relations avec l’UE ou à certaines thématiques spécifiques.

 

ARGUMENTS CONVAINCANTS POUR L’ADHÉSION

Avec la mise à jour de ses papiers de position, la création de sa plateforme électorale et son nouveau site internet, le Nomes a permis de montrer aux Suissesses et aux Suisses que l’Union européenne n’est pas un tigre de papier, mais un forum de décision bien réel qui influence considérablement notre vie quotidienne. Depuis le 9 février 2014, le Nomes sensibilise également la population aux nouveaux obstacles qui se sont élevés entre la Suisse et l’Union européenne à travers la résiliation de certains accords (comme par exemple Erasmus ou Horizon2020).

 

 

Sans commentaires

Votre email ne sera pas publié
Annuler la réponse