Choisir l’avenir, pour une coalition européenne forte au Parlement

Wahlen23 Branding (drafts)
Le 22 octobre, la Suisse a élu un nouveau Parlement. Ces élections ont été l’occasion de poser les jalons d’une coalition européenne forte et large au Parlement. Plus de 430 candidat·es de sept partis ont participé à notre campagne «Choisir l’avenir» et ont fait preuve de clarté quant à leur position sur l’Europe. Plus de 60 ont été élu·es.

Comme tous les quatre ans, nous avons le privilège de pouvoir élire les membres de notre Parlement. Comme tous les quatre, nous avons aussi l’occasion de débattre de la direction que doit prendre notre pays, dans bien des domaines, relations à l’Europe compris.

Plus d’Europe au Parlement

Le rôle du Parlement n’est pas à négliger en matière de politique européenne. En effet, toutes les commissions parlementaires suivent attentivement les développements législatifs au sein de l’Union européenne (UE). La Commission de politique extérieure du Conseil national a même décidé d’établir, dès la prochaine législature, une sous-commission permanente des questions européennes. Ainsi, il était évident pour nous, Mouvement européen Suisse, qu’un engagement transpartisan dans le cadre de la campagne des élections fédérales était nécessaire afin d’encourager les candidat·es à prendre position. Notre objectif: renforcer, durant la prochaine législature, la «coalition européenne» des parlementaires souhaitant plus d’Europe.

Plus de 430 candidat·es, de toutes les régions linguistiques et de tous les âges, ont participé à notre campagne «Choisir l’avenir» – un succès qui nous a surpris et surtout réjouit! Elles et ils ont signé une déclaration et se sont clairement engagé·es en faveur de relations étroites entre la Suisse et l’UE et pour un approfondissement de l’intégration européenne de notre pays.

L’Europe comme thème de campagne

Au-delà du soutien aux candidat·es, nous avions aussi à coeur de contribuer à faire de l’Europe un thème de campagne. Pour ce faire, nous avons tout d’abord organisé deux ateliers en ligne sur les relations entre la Suisse et l’UE – destinés exclusivement aux participant·es de notre campagne. Nous avons aussi publié un «argumentaire européen» (disponible sur notre site Internet). Nous voulions ainsi fournir les éléments nécessaires pour un débat fondé sur la place de la Suisse en Europe.

Pour la première fois, un comparatif des positions des partis sur l’Europe a été établi. Dans l’esprit de notre étude publiée en décembre 2022, divers domaines de coopération – tels que la sécurité, l’énergie, le numérique ou encore la protection de l’environnement – y ont été abordés. Ce tableau a permis aux citoyen·nes de voter en toute connaissance de cause.

Enfin, grâce à nos sections, une Tournée européenne de neuf étapes a été mise sur pied. Différents événements ont été organisés – de Genève à Coire et de Bâle au Tessin, en passant par Neuchâtel, Lausanne, Berne, Zurich et Lucerne. Des candidat·es de tous les partis y ont pris part.

Bilan de la campagne

A notre grand regret, l’Europe n’a que peu occupé le terrain durant la campagne. Malgré tout, nous sommes satisfaits du résultat de la campagne. Avec plus de 60 de «nos» candidat·es (ré)élu·es, l’objectif que nous nous étions fixés est atteint. Par ailleurs, un excellent contact a pu être établi avec l’ensemble des plus de 430 participant·es. Nous nous réjouissons dès lors de poursuivre le chemin et de continuer à «choisir l’avenir» avec elles et eux, au Parlement ou en-dehors. Le futur de la Suisse est européen. Espérons que le nouveau Parlement le sera tout autant!

janina-aeberhard-2-web
07.11.2023

Janina Aeberhard

JANINA AEBERHARD, secrétaire générale adjointe
raphael-bez-1-web
07.11.2023

Raphaël Bez

RAPHAËL BEZ, secrétaire général du Mouvement européen Suisse