Liens utiles

Organisations

Young European Swiss

Nomes – Section Neuchâtel

Plateforme européenne Suisse

Foraus

Association suisse de politique étrangère

Gesellschaft zur grenzüberschreitenden Zusammenarbeit

La Suisse en Europe

Nouvelle Société Helvétique 

Opération Libero 

Europa Forum Luzern

Forum Ost-West

 

Instituts universitaires

Europainstitut an der Universität Zürich

Europainstitut Basel

Institut für Europa- und Wirtschaftsvölkerrecht

Centre d’études Européennes Université de Fribourg

Centre d’études juridiques européennes à Genève 

j

Autres mouvements européens

Mouvement Européen – France

Mouvement Européen – Belgique

Mouvement Européen- Allemagne

Mouvement Européen – Irlande

Mouvement Européen – Italie

 

Think Tanks

Bruegel 

Carnegie Europe

Centre for European Reform

Centre for European Policy studies

European Policy Centre

European Centre for Development Policy Management

Friends of Europe

Initiative & Referendum Institute Europe

 

L’Union européenne

Le portail de l’Union Européenne

Parlement européen 

Conseil européen 

Conseil de l’Union européenne

Commission européenne 

Délégation en Suisse et pour le Liechtenstein

Informations sur Schengen

j

Administration fédérale (Suisse)

Chancellerie fédérale

Département fédéral des affaires étrangères (DFAE)

Département fédéral de l’intérieur (DFI)

Département fédéral de justice et police (DFJP)

Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS)

Département fédéral des finances (DFF) 

Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) 

Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC)

j

Initiatives

RASA 

  1. Michel Roy
    Michel Roy October 22nd,2017 13:13:42 Commentaire #4108

    Bonjour,
    Comme membre du Nomes, je vous envoie copie d’un courrier adressé ce jour à un média suisse (Quotidien jurassien):

    IL FAUT CESSER DE MENTIR AU PEUPLE

    C’est bien connu : plus les mensonges sont gros et répétés, plus ils prennent l’apparence de la vérité.
    C’est cela que pratiquent les détracteurs de l’Union Européenne (UE) dans leurs discours au point qu’il est devenu aujourd’hui politiquement incorrect de souligner le caractère indispensable de cette Union pour le citoyen européen.
    Premier gros mensonge : chaque pays peut se débrouiller tout seul et sans l’UE pour régler ses problèmes ! A moins d’avoir le nez sur le guidon, chacun peut mesurer que l’importance des défis à relever dépasse la capacité de chaque pays à les résoudre seul et qu’une union étroite des forces est nécessaire. Résoudre seul par exemple les problèmes climatiques et de migrations, les défis numériques et sécuritaires, les distorsions fiscales, les flux monétaires et commerciaux est impossible et inefficace.
    C’est cela que commencent à découvrir les Anglais avec le Brexit ; trompés par les nostalgiques d’un empire britannique révolu, ils saisissent bien tardivement que l’œuf britannique fait bel et bien partie de l’omelette européenne et qu’ils vont terriblement souffrir et perdre en puissance en retirant l’œuf de l’omelette !
    Erreur que les Français ont su éviter en élisant Macron plutôt que Le Pen. Cette dernière, dans sa haine de l’UE et dans son aveuglement à réintroduire le franc, avait tout simplement oublié qu’en quittant l’euro elle allait appauvrir instantanément tous les épargnants du pays, à commencer par ceux du Front national.
    Deuxième gros mensonge : un pays qui adhère à l’UE perd en souveraineté ! Si être souverain consiste à ratifier souverainement les réalités décidées par les autres, alors il n’est pas nécessaire d’adhérer à l’UE, ce que fait d’ailleurs la Suisse depuis 25 ans. Si, par contre, être souverain consiste à co-définir les réalités de demain, alors il faut en être membre actif. Il faut se méfier comme de la peste de ces richissimes nationalistes qui nous parlent de souveraineté : ce qui les intéresse n’est pas notre souveraineté, mais éviter les règles de l’UE qui les empêcheraient de continuer à s’enrichir sur notre dos.
    Troisième gros mensonge : l’UE est inefficace et incapable de résoudre correctement les problèmes !
    Il s’agit ici d’un mensonge par omission dans le sens qu’on occulte les vrais responsables de cette inefficacité que sont les états membres eux-mêmes. Il faut rappeler que ce sont ces derniers qui délèguent ou pas leurs compétences à l’UE et qu’il faut généralement frôler une catastrophe continentale pour qu’ils lâchent enfin les prérogatives nécessaires à la résolution correcte et complète de la crise. C’était ainsi lors de la dernière crise financière, il en sera de même avec la crise migratoire et avec les crises suivantes.
    Pour autant, l’Europe ne gardera pas sa place dans le championnat mondial sans son équipe UE et tous ceux qui la sabotent en la dénigrant et en l’empêchant de jouer collectif précipitent notre continent en queue de classement mondial et menacent très directement notre espace de civilisation.

Votre email ne sera pas publié
Annuler la réponse