Dossiers > L’Ambassade de la République de Slovénie à Berne – L’élargissement de l’UE aux Balkans occidentaux

Détails de l'article:

  • 14th July 2021 - 17:37 UTC
Questions à...

L’Ambassade de la République de Slovénie à Berne – L’élargissement de l’UE aux Balkans occidentaux

Pourquoi l’élargissement de l’Union européenne (UE) aux Balkans occidentaux a-t-il été défini comme l’une des priorités de la Présidence slovène du Conseil ?

Les Balkans occidentaux se trouvent dans notre voisinage direct. Nous coopérons intensément avec eux dans tous les domaines. Il est dès lors vital et stratégique pour nous que cette région poursuive son développement et maintienne sa stabilité. Nous soutenons ainsi le processus d’élargissement de l’UE car il donne l’impulsion nécessaire aux réformes et favorise la croissance économique, les investissements et l’État de droit. En outre, les ambitions géopolitiques de l’UE ne peuvent être réalisées que si la région des Balkans occidentaux est stable.

Le processus d’élargissement de l’UE semble s’être bloqué ces derniers mois. Quelles sont, selon vous, les raisons de ce blocage ?

La politique d’élargissement doit rester l’orientation géostratégique de l’UE. Le processus doit se poursuivre à un rythme crédible et engagé – nous devons agir avec détermination, volonté politique et ambition pour faire non pas un pas mais un bond en avant dans le rapprochement de la région avec l’UE. La nouvelle méthodologie – qui vise à rendre le processus plus prévisible et facile à conduire au niveau politique – rend le processus d’élargissement plus minutieux et donc peut-être plus chronophage. Nous nous concentrerons sur sa revitalisation.

Les arguments avancés par les politicien·nes européen·nes opposé∙es à un élargissement sont les déficits démocratiques, les tensions ethniques, la corruption et la faiblesse de la justice. Dans quelle mesure est-il réaliste d’espérer que l’adhésion à l’UE puisse « résoudre » ces questions ?

Le pouvoir de transformation du processus d’élargissement de l’UE dans les pays d’Europe centrale et orientale n’est plus à prouver. Compte tenu de la nature globale du processus et de ses nombreux effets sur l’ensemble de la société, il est raisonnable de s’attendre à ce que les Balkans occidentaux se transforment également de manière significative. Il reste cependant encore beaucoup de travail à accomplir – le chemin qui reste à parcourir ne sera pas toujours facile.

L’UE espère intégrer la Serbie et le Monténégro à l’horizon 2025. La pandémie mondiale a-t-elle freiné cet élan d’élargissement ? Quelles sont les prochaines étapes de ce dernier ?

Au bout du compte, le rythme du processus d’adhésion est dépendant de la volonté politique et de la capacité du pays concerné à transposer la législation européenne. De ce point de vue, il ne faut pas se focaliser sur un calendrier précis, mais plutôt sur les réformes concrètes qui doivent être mises en œuvre. L’UE espère établir un partenariat constructif avec les pays des Balkans occidentaux et leurs citoyen·nes, seule façon de réaliser des progrès et de les voir rejoindre l’UE en tant qu’Etats membres dans un avenir proche.

Au cours de la présidence slovène, des discussions concrètes doivent se tenir dans le cadre d’un sommet des Balkans occidentaux. Quelles sont vos attentes ?

Dans le cadre de notre présidence, nous souhaitons accorder une attention particulière à la relance socio-économique des Balkans occidentaux.  Nous nous efforcerons de contribuer à la reprise économique post-Covid-19 de la région, d’y promouvoir le développement durable, la connectivité, la décarbonisation, la recherche et l’innovation, et la résilience, y compris en matière de cybersécurité. Notre priorité sera également d’offrir une perspective positive aux jeunes de la région. Dans le même temps, le respect des valeurs européennes reste essentiel pour tous les partenaires qui aspirent à devenir membres de l’UE. Dans cette optique, la Slovénie organisera le sommet UE-Balkans occidentaux à Brdo pri Kranju.

14.07.2021

Ambassade de la République de Slovénie à Berne

Sans commentaires

Votre email ne sera pas publié
Annuler la réponse