Communiqué de presse

08.05.2021 – Le Mouvement européen Suisse en ordre de bataille, engagé pour garantir à la Suisse un avenir européen

Berne, le 8 mai 2021 – Ce matin, en ligne, le Mouvement européen Suisse a organisé son assemblée générale ordinaire. A cette occasion, ses membres ont notamment adopté une résolution appelant à une conclusion rapide – d’ici l’été prochain – de l’«accord clé» et demandé à ce que le Conseil fédéral et le Parlement mettent tout en œuvre pour éviter l’isolement de la Suisse. Notre pays est européen; nous sommes Européen∙nes. L’année 2021 peut et doit se terminer par une perspective positive en matière de politique européenne!

Alors que la Suisse ne sait que choisir, tiraillée entre la poursuite de son intégration européenne et un isolement croissant, le nouvellement renommé Mouvement européen Suisse se remet en ordre de bataille. Les relations entre la Suisse et l’Union européenne sont à un point de bascule – aujourd’hui plus que jamais, le Mouvement européen est conscient de ses responsabilités et réitère sa volonté de garantir à la population suisse un avenir européen synonyme de paix, de sécurité, de succès et de prospérité.

Ainsi, en vue de la Journée de l’Europe du 9 mai, les membres de l’Assemblée générale ont unanimement adopté une résolution appelant à une rapide conclusion – au plus tard d’ici la pause estivale – de l’«accord clé». Elles et ils demandent aussi au Conseil fédéral et au Parlement de libérer le nouveau «milliard de cohésion» et de conclure un paquet de coopérations d’ici la fin de l’année afin de permettre à la Suisse de participer aux programmes européens Horizon Europe (recherche), Erasmus+ (formation) et Digital Europe pour la période 2021-2027. A cette occasion, Eric Nussbaumer, président du Mouvement européen, a réitéré son appel à reconnaitre le fait que la Suisse est européenne: «En tant qu’Européennes et Européens, c’est à nous de nous engager de façon décidée et concrète pour une Europe démocratique, source de coopération, de progrès et de bien-être pour chacune et chacun.»

Enfin, le changement de nom – largement plébiscité – vise à renforcer l’ambition européenne du mouvement, son ADN, en la rendant plus percutante et visible. Au cœur de son action: le mouvement et l’Europe, tout simplement. La nouvelle dénomination assure aussi une traçabilité historique et conforte l’ancrage européen du mouvement, celui-ci étant la section suisse du Mouvement européen international et de l’Union des fédéralistes européens. L’introduction de la nouvelle identité visuelle est prévue pour le courant des deux mois à venir.

La journée s’est poursuivie avec la diffusion de la remise du Prix de l’Europe à l’ancien conseiller fédéral Joseph Deiss, un échange avec S.E. M. l’Ambassadeur Petros Mavromichalis ainsi qu’une table ronde intitulée «Suisse-UE – comment avancer?» avec les parlementaires Sibel Arslan (Vert∙es/BS, vice-présidente du Mouvement européen), Damien Cottier (PLR/NE), Roland Fischer (PVL/LU, vice-président du Mouvement européen) et Marie-France Roth Pasquier (Le Centre/FR).